Vacances : 10 Conseils simples pour bien déconnecter cet été

Enfin les vacances tant attendues ! Synonymes de farniente et de détente, vous allez enfin pouvoir ralentir le rythme et oublier le travail. Quoique !

Si vous faites partie des accros au boulot communément appelés Workaholics la déconnexion ne fait pas partie de votre vocabulaire et il vous est difficile de résister aux sollicitations professionnelles pendant vos congés.

Vite ! Des mesures s’imposent pour vous permettre de lâcher prise et d’en profiter à fond, car c’est la clé pour vous ressourcer et réattaquer en pleine forme.

Alors, me direz-vous, comment décrocher du boulot et ne pas travailler pendant les vacances ?

Dans cet article vous découvrirez 10 pistes pour oublier le bureau et profiter pleinement de vos vacances estivales !

Mais pourquoi est-ce si difficile de débrancher pendant ses vacances ?

La conscience professionnelle ? Se sentir indispensable ? La pression sociale ? La culture d’entreprise ? Par loyauté ? La technologie ?

Le tout à la fois ?

Aujourd’hui, du fait de l’avancée du télétravail et du progrès des outils digitaux, la limite vie professionnelle et vie personnelle est de plus en plus ténue.

Les outils de visioconférence, tels Zoom, Google Meet ou Teams permettent d’amener son bureau partout où vous pouvez trouver une connexion internet.

Encore mieux, le téléphone portable devenu smartphone s’est glissé dans nos poches et permet de répondre à tout moment aux appels et/ou mails professionnels et de participer à des réunions à distance.

Toute votre activité professionnelle dans quelques centimètres carrés de technologie. Un formidable gain de productivité et une flexibilité accrue qui incitent à rester connecté au travail et joignable à tout moment.

Cette façon d’envisager le travail en dehors du bureau a considérablement impacté la culture des entreprises et encore plus suite aux périodes de confinement successives ; les vacanciers ne sont plus remplacés pendant les périodes de congé, et ces derniers n’hésitent plus à jouer des pouces pour traiter quelques emails sur la plage (certains par culpabilité, d’autres pour s’avancer ou rester au fait des dernières infos).

Quelles sont les conséquences à ne pas lâcher prise pendant ses vacances ?

Dans une société de la performance, où règne la culture de la productivité et de la réactivité, le repos est souvent une donnée secondaire.

Le corollaire au manque de repos, c’est inévitablement de la fatigue et du stress. Quand ces derniers s’accumulent, cela peut confiner à l’épuisement physique et intellectuel voire au burn-out avec toute ses conséquences :

Manque d’énergie
Manque d’enthousiasme
Inquiétude et anxiété
Troubles du sommeil
Irritabilité et troubles de l’humeur

Alors comment faire pour mieux profiter de ses jours de congés annuels ?

Comment se détacher du boulot pendant les vacances d’été ?

Enfin les vacances ! Vous n’avez que quelques jours pour vous détendre et redevenir zen. Donc, pour profiter de votre temps libre sans rester enchaîné à votre bureau, il va falloir user de stratégie ; prendre du temps pour soi, se libérer de son addiction aux outils numériques, vivre le moment présent, ne pas anticiper le retour au travail.

Facile, me direz-vous !

Un peu d’aide ?

Vous aurez certainement besoin des 10 conseils suivants pour prendre du recul pendant votre coupure estivale.

1 - Partir en vacances le cœur léger : Anticiper son départ et s’organiser en amont

Des vacances sereines et sans stress professionnel commencent par une bonne préparation.

Pour rendre votre déconnexion plus aisée, l’anticipation est de mise :

  • Finalisez ou avancez au maximum les dossiers en cours
  • N’initiez pas de projet important à l’approche de vos vacances
  • Déléguez
  • Facilitez votre retour

Cela vous évitera de partir avec des projets inachevés et la tête pleine de préoccupations.

Une to-do list doublée d’un rétroplanning s’avèreront d’une aide précieuse pour mener à bien votre programme pré-congé. Vous pourrez ainsi, lister vos tâches et définir celles que vous devrez absolument finaliser avant votre départ ainsi que celles que vous pourrez déléguer.

Prenez soin de prévenir vos interlocuteurs, collaborateurs et clients, au plus tôt, ainsi vous pourrez anticiper leurs besoins et préparer votre absence.

Passez le relais aux équipes et choisissez un back-up de confiance parmi vos collègues. Pour déléguer efficacement, vous les brieferez sur les projets en cours, définirez les résultats attendus et fournirez une feuille de route pour qu’ils fonctionnent sans avoir à vous solliciter.

Pour plus de tranquillité, il peut être judicieux de partir en vacances en même temps que vos clients.

Pensez à configurer un message d’absence efficace précisant vos dates de congé et redirigeant vers les personnes compétentes selon l’interlocuteur ainsi que celles à contacter en cas d’urgence.

Préparez votre retour en établissant une checklist des actions à mener quand vous reviendrez au bureau. Cela vous libérera l’esprit pendant votre temps de liberté.

2 - Digital détox : Laissez votre ordinateur et votre téléphone professionnel de côté

Bonne nouvelle ! La terre continuera à tourner, même sans vous !

Si vous avez fait le nécessaire, tout devrait parfaitement bien se passer sans vous au bureau.

Vous pouvez remiser votre matériel professionnel en toute tranquillité !

Le bon usage des outils numériques voudrait qu’on sache s’en détacher à volonté. Mais le souci permanent d’efficacité à engendré chez la plupart une dépendance à la technologie.

Les congés d’été peuvent être une bonne occasion de couper pendant quelque temps avec vos outils informatiques.

Des vacances déconnectées suggèrent de s’affranchir de votre lien au travail et de vous adonner à des activités plus divertissantes et à vous détendre.

Vous y définirez la fréquence de connexion que vous vous autorisez, le moment de la journée et la durée. Le reste du temps, interdisez-vous de penser travail.

pendant la journée, le rallumer pendant les plages définies et/ou limiter le temps d’accès aux applications concernés dans les paramètres du téléphone.

Ces règles de fonctionnement peuvent devenir ludiques si vous les partagez avec votre entourage, famille et/ou amis. En effet, si tout le monde fait une diète numérique vous serez moins tenté de vous connecter.

Malgré toutes ces précautions, la tentation de consulter ses messages professionnels peut rester forte.

Si vous utilisez votre smartphone personnel à titre professionnel, le plus efficace sera alors de couper les notifications, désactiver et/ou de désynchroniser toutes les messageries et appli en lien avec le boulot ; Gmail, LinkedIn, Whatsapp, Slack et autres.

Si vous avez un téléphone professionnel distinct, vous pouvez oublier volontairement de le mettre dans votre valise, tout comme votre ordinateur portable.

Toutefois, ce choix doit s’accompagner de quelques précautions.

Préparez le terrain auprès de vos collègues en les informant de votre déconnexion et du moment où vous reprendrez contact car la culture d’entreprise n’est pas toujours prête.

Notez que pour certaines personnes, du fait de leur fonction au sein de l’entreprise ou de leur capacité à lâcher prise, une déconnexion totale pourrait générer plus de stress que de bienfait. C’est pourquoi il faut être au clair avec vous-même quand vous fixez le curseur de votre déconnexion.

Si vous décidez de conserver votre téléphone professionnel, contentez-vous de répondre aux messages dans les plages imparties.

Pour les plus radicaux de la détox numérique ou ceux qui en ont le plus besoin, il reste la solution de partir dans une zone blanche. Ces zones sont de plus en plus difficiles à trouver, il faudra un peu d’organisation et de volonté pour trouver des coins reculés où la 4G et la WIFI ne sont pas monnaie courante. Mais vous y arriverez.

Le saviez-vous ?

Droit à la déconnexion : La détox digitale inscrite dans le droit français.

Pour favoriser l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle, la “loi travail” de 2016, inscrit la déconnexion numérique, dans le droit du travail. Concrètement, votre employeur ne peut pas vous imposer de vous connecter aux outils digitaux en dehors de votre temps de travail.

Vous n’avez donc pas l’obligation de rester joignable par mails, téléphone ou autres messageries lors des vos week-ends, soirées, RTT congés payés ou RTT.

Tous les salariés sont concernés par cette disposition et notamment les cadres, les salariés en télétravail et les salariés itinérants.

Toutefois les modalités de ce droit à la déconnexion doivent être négociées entre le salarié et son entreprise.

3 - Se détendre et profiter hors du bureau

Ne plus rien faire que de profiter et faire des activités qui vous font du bien au corps et à l’esprit.

Vous êtes arrivé jusqu’ici, les bases sont posées ? Vous pouvez vous féliciter !

Yakafokon ! Mais comment fait- on concrètement pour « chiller »?

  • Ralentir
  • Lâcher prise
  • Accepter de ne rien faire
  • Se laisser porter
  • Être égoïste
  • Se ressourcer dans de nouvelles activités
  • Savourer le moment présent

Voyons cela plus en détail.

4 - Ralentir : Adopter le mode Slow Life pour mieux débrancher

Né dans les années 80, le Slow Mouvement consiste à ralentir pour apprécier le moment présent. Il se décline en slow food, slow travel, slow city ou même en slow money.

C’est simple, vous prenez le temps de prendre le temps et vous êtes présent à la vie.

On se défait de la dictature de l’horloge et on laisse les choses se faire.

Vous mangez quand vous avez faim, vous acceptez de vous endormir quand vous en sentez le besoin, vous faites la grasse matinée si cela vous en dit.

Vous acceptez de ne rien faire et si vous faites, vous faites les choses à votre rythme. Laissez votre cerveau se reposer.

5 - Pensez à vous : un peu de repos social

Toute l’année vous avez donné de votre personne pour les autres ; au bureau et à la maison.

Et vous dans tout ça ?

Un peu d’égoïsme, on ne vous en tiendra pas rigueur.

La coupure estivale est l’occasion idéale pour un retour à soi. Si vous souhaitez vous isoler un peu pour vous reposer du bruit et de l’agitation sociale, faites le !

Faites l’ermite quelques temps, ça vous permettra de faire le point et de retrouver du sens. Vous ne serez que plus disponible après cette période de tranquillité.

6 - Reconnectez avec vos proches

Votre forte implication dans le travail vous a certainement coupé des vôtres, ou peut-être que vous avez décidé d’appliquer le conseil précédent.

Il est maintenant temps de retrouver ceux que vous aimez.

Passer du temps de qualité avec ses proches est un formidable moyen de couper avec le travail et de recharger vos batteries.

7- La productivité : on oublie le temps des vacances

Des épisodes de votre série préférée en retard, les derniers prix littéraires, des films immanquables, des expos à voir absolument, du bricolage en retard, des balades à faire, des lieux à visiter ; tellement de choses à rattraper.

On se retient de passer d’une roue de hamster à une autre. Ne faites pas la course pour tout rattraper.

Donnez-vous de l’air et laissez vos neurones prendre leur temps, ne cherchez pas rentabiliser vos congés avec boulimie d’action. Pensez en termes de « j’ai envie de faire” plutôt que “je dois faire ».

8 - Se changer les idées en dehors du travail

Pas facile de se libérer de mois de surcharge informationnelle.

Le mode slow life vous y a bien aidé, mais il peut parfois rimer avec désœuvrement, et l’envie de repenser à votre travail peut vous revenir assez insidieusement.

Pour vous en prémunir, vous pouvez mettre en place des activités pour organiser, sans pressions, vos journées et occuper votre esprit.

Sortez de chez vous !

On pense moins à consulter ses mails lors d’une séance de surf, d’une randonnée ou quand on fait de l’accrobranche.

9 - Et si on faisait un grand rangement : Désencombrer son environnement pour se désencombrer la tête

C’est bien les activités créatives, mais cela demande aussi de l’énergie et de la disponibilité intellectuelle.

Toute l’année, vous avez été créatif… et vos ressources sont certainement épuisées.

Eh oui, trouver des solutions, mettre de l’huile dans les rouages, faire en sorte que tout fonctionne de façon fluide, cela demande d’être réfléchi et débrouillard.

Toute cette inventivité peut avoir laissé votre esprit encombré.

Rien de tel que le tri et le rangement pour faire place net dans sa tête. Une forme de méditation qui allie concentration et nostalgie des objets retrouvés. Vous vous débarrassez de ceux dont vous n’avez plus besoin pour profiter au mieux de ceux qui vous sont utiles.

En rangeant votre chaos extérieur, vous rangerez votre chaos intérieur. Vous constaterez qu’en y voyant plus clair dans votre maison, vous y verrez plus clair dans votre tête.

En effet, au cours de vos sessions de rangement vous aurez tendance à vous débarrasser de toutes les énergies négatives : mauvaises pensées, obligations, personnes toxiques…

Bravo ! Vous avez fait de la place pour que vos idées puissent de nouveau s’épanouir et s’exprimer pleinement, vous pouvez affronter sereinement la rentrée.

10 - Reprenez le travail en douceur

Ne retournez pas trop vite à votre roue de hamster, vous perdriez tout le bénéfice de votre coupure estivale en quelques jours, voire en quelques instants.

Si vous le pouvez, ne commencez pas par des obligations importantes.

Reprenez contact avec méthode, faites d’abord le point avec la check-list que vous aviez rédigée avant votre départ et ensuite préparez les rendez-vous importants à venir.

Vous serez ainsi dans les meilleures dispositions pour votre rentrée.

En résumé :

  • Préparez votre départ en organisant votre travail :
    • Ne prenez pas de nouveaux dossier avant les vacances
    • Déléguez en fixant des règles et des objectifs
    • Créez un message d’absence
    • Établissez une checklist de retour
  • Faites une diète numérique
  • Détendez-vous
  • Ralentissez le rythme
  • Faites l’ermite
  • Reconnectez-vous à ceux que vous aimez
  • Ne vous précipitez pas
  • Changez-vous les idées
  • Faites un grand ménage
  • Reprenez en douce